Le mensonge

Publié le par Julie S.

Le mensonge

Le mensonge est « l'énoncé délibéré d'un fait contraire à la vérité, ou encore la dissimulation de la vérité. Le mensonge est une forme de manipulation qui vise à faire croire ou faire faire à l'autre ce qu'il n'aurait pas cru ou fait, s'il avait su la vérité. En général, le mensonge s'oppose à la véracité, à la sincérité ou à la franchise. Plus précisément, mentir consiste à déguiser sa pensée dans l'intention de tromper. » Wikipédia.

Voilà un vaste thème que je veux aborder depuis longtemps. Car, pour moi, mentir est pire que tout. Pire que la jalousie. Pire que l’envie. Pire que la méchanceté.

Certains mentent comme ils respirent. Je fuis ces personnes. Certains pensent même dire la vérité lorsqu’ils énoncent un mensonge. Leur cerveau a été modelé aux canulars. Peut-être simple farce au début, cette façon de communiquer est devenue chez eux une façon de vivre. C’est bien malheureux. Car, ce qu’ignorent ces personnes, c’est que nous sommes au courant. Tout ce qu’elles nous disent, on le prend, on le divise, et on n’en garde que le tiers. Le reste part dans la case « mensonge potentiel ». Alors notre esprit devient septique à tous leurs propos. Et on finit par ne plus les croire. Bien malheureux, je vous disais.

Certains mentent par « occasions ». Ces occasions qui, selon eux, pourraient leurs causer du tort. Alors ils décident de dissimuler la vérité, de la changer. Leurs causer du tort à eux directement, se prendre une claque, se faire punir, se faire engueuler. Mais aussi à leur image. Passer pour moins généreux, pour moins chic, pour plus paysan et moins de la haute. Mais tu sais quoi bonhomme, quand on se rend compte de ton mensonge, tu passes surtout pour plus con.

Certains mentent par omission. Et se persuadent que ce n’est pas mentir. Ils oublient de dire les choses, des choses qui les arrangent, bien évidemment. Ces mêmes choses qui pourraient décevoir ou faire mal aux autres. Ces mêmes choses qui pourraient les faire passer pour des individualistes centrés sur leur petite personne. Et puis, ils continuent leur vie, comme si de rien n’était. Comment ça, ça ne te plaît pas ? Je n’en ai pas parlé, alors pas vu, pas pris, pas ma faute. Espèce de petit égoïste manipulateur.

Et puis certains mentent en étant convaincus qu’ils font le bien. Le bien avec leurs mensonges. Tu comprends, si je ne te le dis pas, c’est pour te protéger. Mais bien sûr, et la marmotte… (petite référence télévisuelle). Le problème avec ce type de mensonge, c’est qu’à vouloir soi-disant protéger quelqu’un en lui mentant sans aucune gêne et la tête haute, la dite-personne va finir par ne plus te croire et par se méfier de tout ce que tu dis. A tes risques et périls Mr le Bienfaiteur...

On connait tous au moins un menteur par catégorie. Car de notre temps, il est difficile de trouver des personnes pures de toute tromperie de bas étages. En ce qui me concerne, le mensonge m’exaspère. Je ne comprends pas. Je ne comprends pas les personnes qui font appel à lui. Quand j’en suis la cible, je commence par me fermer. Puis je me méfie. Et à chaque mensonge, je suis un peu plus déçue. Et je finis par me déconnecter. Me déconnecter de cette personne qui pense que je ne remarquerai rien.

A tous les menteurs, quels qu’ils soient, je dis « méfiez-vous ». Vos mensonges vous perdront. Et ce sera bien fait. Je ne vous plaindrai pas.

Commenter cet article

menteurordinaire 23/08/2019 18:02

a mediter:

https://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Comportement/Articles-et-Dossiers/Pourquoi-nous-avons-besoin-de-mentir/4Une-marque-de-respect

Julie Sebban 27/08/2019 12:01

Mes écrits sont souvent à prendre au second degré ;) J'aime exagérer, appuyer certains traits, ça fait partie de moi. Tout n'est pas à prendre au pied de la lettre. Evidemment que chacun ment, tous les jours, et que ceci fait partie de la bienséance. Je suis d'accord.

papimo 15/06/2018 23:39

Il ne faut pas être si dure, qui n'a pas menti par omission ou pour embellir, j'ai menti à mon père pour justifier un retard (pardon papa), j'ai menti à ma femme en lui faisant croire qu'il n'y avait que des vielles dans mon entreprise (pardon chérie), j'ai fait croire à mes enfants qu'il y avait un père noël (pardon à vous 4) mais pêché avoué complètement pardonné non ? (là, je ne vais pas mentir, j'ai remplacé à moitié par complètement.

Mic 15/06/2018 23:08

Moins humouristique que d'habitude, mais toujours aussi claquant, d'une froide précision, on en redemande !!!