Joyeux anniversaire

Publié le par Julie S.

Joyeux anniversaire

Ceci n’est pas une déclaration. Bien que faisant plaisir et remettant les points sur les i, je ne pense pas qu’il en ait besoin. Non, ceci n’est pas qu’un beau discours. Ceci est un cri du cœur. Un appel au monde entier. Une façon de le proclamer, de le hurler haut et fort : de la même façon que je t’appartiens, TU ES A MOI ! Toi, cher voisin, toi chère amie, ne l’oublie pas. Mais surtout toi, amour de ma vie, sois en sûr.

Cela fait maintenant 7 ans et demi que le Ciel t’a mis sur ma route. Cela fait 7 ans et demi maintenant que nous nous sommes attrapés, et plus lâchés. Cela fait 7 ans et demi que ma vie a pris tout son sens.

J’étais tranquillement allongée sur mon lit, dans la maison de mes parents, et je regardais la série Pretty Little Liars. Un épisode où un des personnages discute avec un homme sur un site de rencontre, et finit par le rencontrer. On n’imagine pas le pouvoir des séries. On n’imagine pas qu’un simple épisode peut décider du chemin que prendra le reste de notre vie. Car oui, à la suite de cet épisode, j’ai décidé d’aller compléter mon profil sur Badoo, un site de rencontre. J’avais déjà complété mon profil, mais sans mettre de photo. J’ai donc remédié à la chose et répondu aux questions sur moi de façon humoristique et avec pas mal de second degré. Tout de suite, j’ai eu des messages. 
Petit aparté. Je ne dis pas là que je suis un canon et qu’à la simple vue de mes photos des tonnes de gars se sont jetés sur leur clavier. Mais il est évident qu’une simple photo et les chiens sont lâchés. Tous des loups ces hommes ! Fin de l’aparté.
Parmi cet amas de gros lourdauds bien dégueulasses, il y a eu toi. Toi qui as répondu à mon second degré avec un humour que je comprenais. Toi qui ne faisais pas de faute d’orthographe. Toi qui ne m’as pas  demandé si ma webcam était connectée. Toi qui faisais des phrases avec sujet, verbe et complément. J’étais conquise.

Bref, la rencontre a eu lieu, l’alchimie a perduré, et le temps a fait son œuvre. Notre amour est devenu de plus en plus fort. Tellement fort à l’heure actuelle que PERSONNE ne peut s’immiscer entre nous. Nous ne faisons qu’un. Tu es mon tout. Je suis ton tout. Tu pourrais tout quitter si je te le demandais vraiment demain, je le sais. Nous avons une vraie complicité. Pas de celle fabriquée ou brillante de l’extérieur. Non. Une réelle osmose. Qui me permet de me moquer de toi quand tu es malade et essaies de vomir. Sans que tu ne t’offusques, pire, grâce à laquelle tu rigoles suite à ma raillerie. Qui te permet de me stopper quand je monte dans les tours, de désamorcer le conflit en prenant mes remarques au second degré et en me faisant rire alors que j’ai envie de me battre. Cette osmose qui nous fait dire parfois « on est rentré dans une intimité… » quand on se rend compte qu’on partage TOUT. Celle-là même qui peut déranger car on semble « trop » uni. Trop ensemble. Trop tout le temps.
Plus le temps passe et plus on se dit tout. Certains ont essayé de nous faire cacher des choses à l’autre. Qu’ils le sachent ou pas, ils ont échoué. Tu as adopté ma façon de voir le couple. La communication est primordiale, essentielle, indispensable. Sans elle, nous ne sommes rien. Sans elle, le couple est un fake. Nous parlons, peut-être trop parfois, enfin, surtout moi.

J’aime savoir que je suis ta number one. J’aime savoir que ton unique envie, chaque jour, est de rentrer à la maison pour me retrouver moi et nos 3 adorables amours. J’aime savoir que ton oxygène c’est nous, et que tu n’as besoin de rien d’autre. J’aime savoir que nous passons avant tout le reste et tout le monde. Et que ta journée idéale se résume à trainer avec nous à la maison.

Tout ça pour te dire que j’ai trouvé l’homme parfait pour moi. Le papa parfait. Le mari parfait. Le meilleur ami parfait. L’amant parfait. Merci aux séries. Merci à Internet. Merci à la vie.
J’espère te donner autant que tu m’apportes.
Je suis fière de toi. Fière de nous. Fière de notre famille. Et ça, personne ne pourra nous l’enlever.

A vie, je t’aime.

Ha, et joyeux anniversaire.

Commenter cet article

Annael 18/01/2020 14:12

L'Amour.

Merci Julie pour tes beaux articles, toujours autant de plaisir à les lire.

PAPIMO 17/01/2020 12:05

Tu viens d'écrire ce que tout homme rêve de lire. Tout autre commentaire serait superflu, je LUI les laisse.

Mic 17/01/2020 12:03

Mon coeur, c'est le plus beau cadeau que tu pouvais me faire, tu es mon tout et c'est avec les larmes aux yeux que j'ai dévoré ces lignes. Tous le texte est authentique et je te suivrais les yeux fermés du moment que c'est ensemble. Je t'aime